Pulse

RADIO

« Sous les étoiles exactement » (22 De marzo)

RFI « En sol majeur » (16 De abril)

http://www.rfi.fr/emission/20120416-2-margeaux-lampley

en_sol_majeur_2_20120416_1033

TELEVISION

Itélé « C’est au top »(7 De marzo 2012)

http://www.itele.fr/emissions/magazine/cest-au-top/video/24181

LCI (15 De marzo), Télématin (21 De marzo), Euronews (28 De marzo)


PRESSE

Classica Magazine (De febrero 2012)



Très bel enregistrement rendant justice au grain de la voix.  « Après un premier album sorti en 2008, Love for sale, consacré aux standards classiques du jazz, Margeaux Lampley a choisi de présenter neuf compositions personnelles sur les douze titres de ce nouvel opus. Elles sont à l’image de la voix qui les fait entendre, sereines, vibrantes, sans afféterie, simples et directes.  Encore que cette simplicité repose sur un goût précis, délicat et pour tout dire enchanteur, singulier accomplissement pour une chanteuse qui débuta dans la vie comme avocate d’affaires internationale.  Si le droit y a perdu un défenseur, la musique y a gagné une vraie révélation, une personnalité attachante à la séduction vocale naturelle.  Les arrangements d’Olivier Hutman et la présence de musiciens tels que David Sauzay et Olivier Robin, entre autres, contribuent magnifiquement à l’atmosphère de ce disque lumineux.  Et quel bonheur que cette version retenue, mélancolique, de la Chanson Des Vieux Amants de Jacques Brel.  On atteint ici à l’essence même du chant, qui est d’émouvoir, ce qui n’est pas donné à tout le monde. -Jean-Pierre Jackson, Classica (De febrero 2012)

CD : Margeaux Lampley – Lluvia

Écrit par Pierre Stemmelin | 24 De enero 2012
Posted in TopAudio Música

Duración : 48’ 55’’
Fucsia Jazz
Distribution Codaex
www.margeauxlampley.com
Nuestra opinión : (4/5)

La chanteuse Margeaux Lampley, dont nous avions déjà dit du bien (voir article sur son précédent CD,Love for sale), est également une compositrice et elle l’affirme, sur son nouveau CD : neuf compositions sur douze titres. Des compositions de pop jazz, sympathiques, bien chantées, sans aucun gadget racoleur et avec un accompagnement musical de qualité.

Les trois autres sont les standards « Devil May Care » et « My Romance » et la chanson de Jacques Brel « Les Vieux amants », en français, et très bien, comme elle l’avait fait deux fois sur son disque précédent. Pour ce nouvel album, Lluvia, elle s’est entourée d’un quartet de choc, avec Olivier Hutman au piano, David Sauzay au sax ténor et à la flûte et Olivier Louvel aux guitares. La section rythmique, basse et batterie, est variable et tenue soit par Blaise Chevallier et Thierry Chauvet, soit par Michel Rosciglione et Olivier Robin. Margeaux Lampley nous avait plu par son jazz intelligent, nuancé, sensible, elle nous étonne désormais par sa qualité d’écriture discrète et s’inscrivant bien dans la tradition de l’American Songbook. Elle sera à Jazz’Ivry le 24 De febrero (www.jazzivry.free.fr), au Café Universel de Paris, Le 10 mars et à Villejuif le 29 De marzo

Quotidien du Médecin (23 De enero 2012)

www.pianobleu.com: « bien qu’il soit question de pluie c’est un très beau disque ! » #Cliquer pour voir l’article#

JAZZ Ródano-Alpes
Margeaux Lampley en el Club de Jazz de Saboya por Philippe Morel

Si usted deja San Francisco Bay Bridge por la enorme, llegar a Oakland, Ciudad Margeaux Lampley. En esta región, en el invierno, que traerá luz y calor apoyo, a través de su recital, una interpretación de California dreamin’ John Phillips.
En un viaje a Francia, dejó una carrera de abogado para convertirse en un cantante. Decir Duke Ellington, Satinado muñeca que se le hará la puesta en marcha de la segunda serie, le gustaba decir que no era jazz, pero la música, El músico de jazz que terminó en la gira Savoy Club en Rhône-Alpes, y mañana en el set de Drucker. Por lo tanto, se descubre en las listas de soul y pop y una escena de un club de jazz
Hablando en un francés impecable, la irradiación de sonrisa generosa del público, Margeaux Lampley ha presentado una elegante velada en el contenido de su segundo álbum que se publicará a principios de, « Lluvia ».
En su voz aterciopelada, nos dejamos arrullar por un repertorio de estándares musicales impregnadas de los años setenta y la canción francesa.
-Sur-Dios bendiga a los niños elle sera notre Billie Holiday, ella en particular.
Las composiciones y los tiempos de, se hizo pasar por toques de color en una acuarela de música realizado por la obra bien de David Sauzay en el saxofón y la flauta , la delicadeza de Andy Barron en la batería, Olivier Hutman la emoción de las cuerdas tocando en el piano, la jovialidad de Philippe Brassoud mediante la ejecución de los dedos sobre su contrabajo, Hemos proporcionado grandes momentos de diversión hasta altas horas de la noche.
Dos conjuntos y piezas de veinticuatro no se debieron a la opinión pública, Invitational Margeaux Lampley, decidió no me dejes por Jacques Brel para cerrar la noche.
No Margeaux, que no te dejará, ni los oídos ni ojos.
Mirando hacia el futuro para que nos traen los sonidos aquí y allá por su generosidad.

Philippe Morel

www.lestroiscoups.com: Entretien avec Margeaux Lampley à propos de la sortie de son album « Rain » (par Jean-François Picaut)

« Rain » ou Comment vous faire aimer la pluie ?

Margeaux Lampley n’est plus tout à fait une nouvelle venue dans le monde du jazz, surtout à Paris. Son premier album, « Love for Sale », nous avait surtout permis d’apprécier l’interprète. Le second, « Rain » (sortie le 25 janvier 2012), vous fera mieux connaître l’auteur et la compositrice. L’occasion pour « les Trois Coups » de revenir sur le parcours de cette chanteuse chaleureuse.
Les Trois Coups. — Margeaux, quand on est, comme vous, née aux États-Unis, diplômée de l’université Columbia à New York, déjà avocate d’affaires internationale, qu’est-ce qui fait qu’on s’installe à Paris pour suivre la formation du C.I.M. (la célèbre école de jazz et de musiques actuelles) puis du Studio des Variétés ?
Margeaux Lampley. — J’ai commencé très jeune à danser, chanter et faire du théâtre. Je le faisais toujours en parallèle à mes études, parce que mes parents étaient très stricts sur le plan académique. J’ai fait tout « comme il fallait », de bonnes études, un bon travail, jusqu’au jour où j’ai réalisé que j’étais vraiment malheureuse de ne pas avoir suivi ma passion. Donc, j’ai arrêté et je me suis inscrite au C.I.M. Je ne l’ai jamais regretté !

Les Trois Coups. — Vous avez fréquenté de nombreux musiciens de jazz en France, quels sont ceux qui vous ont le plus marquée ?
Margeaux Lampley. — Ils m’ont tous marquée, car j’avais beaucoup de choses à apprendre en ce qui concerne le jazz et la manière de faire partie d’une formation de jazz. Ceci dit, j’ai été très touchée qu’Alain Jean-Marie accepte de travailler avec moi alors qu’il était très réputé et moi, pas connue. Il était très modeste et encourageant et, de ce fait, j’ai pu prendre confiance en moi. C’est pareil avec Olivier Hutman, un pianiste talentueux et généreux qui m’a beaucoup appris et m’a encouragée.

Les Trois Coups. — Vous êtes auteur, compositrice et interprète, mais votre premier album, Love for Sale, se contente de revisiter des standards : c’est de la timidité ?
Margeaux Lampley. — Timidité, non ! Prudence, peut-être. Quand j’ai enregistréLove for Sale, j’avais besoin de sortir un album pour avoir de la crédibilité auprès des clubs. J’ai donc choisi d’enregistrer le répertoire que je connaissais et chantais déjà en concert. C’était un bon point de départ. Mais il y a quand même deux compositions personnelles dans Love for SaleBuildin’ Walls yStill in the Mood.

Les Trois Coups. — En revanche, votre dernier album, Lluvia, comporte neuf créations originales sur douze titres. Qu’est-ce qui a changé ?
Margeaux Lampley. — J’avais plus d’expérience et j’étais plus sûre de moi quand j’ai fait Lluvia. J’ai pris mon temps pour composer et me décider sur le répertoire. Certains morceaux, j’ai commencé à les jouer en concert. Ça m’a rassurée de voir que ça plaisait. Du coup, j’étais motivée pour composer plus. Je n’ai pas mis tout ce que j’ai écrit dans l’album. Il y avait des morceaux qui s’écrivaient facilement et d’autres qui prenaient du temps.

Les Trois Coups. — Vous chantez en français, la Chanson des vieux amants de Brel sur cet album, mais vous écrivez en anglais. Vous envisagez d’écrire un jour dans notre langue ?
Margeaux Lampley. — J’adore la langue française et j’aimerais écrire en français, mais hélas, je ne suis pas très douée ! Je cherche un parolier : si quelqu’un veut m’aider !

Les Trois Coups. — Comment définiriez-vous votre dernier album, Lluvia ?
Margeaux Lampley. — J’aurais du mal à le « définir ». C’est un album simple mais chaleureux. J’ai voulu mélanger les styles – jazz, pop, soul, latino –, car ce sont les musiques qui reflètent mes différentes vies : mon enfance en Californie, la folie de New York, les voyages que j’ai faits partout dans le monde, et la France où j’ai découvert une nouvelle « moi ». Lluviaest le fruit de mon bonheur, de ma tristesse, de mon ennui, de mon excitation et de mes pensées pendant beaucoup de jours de pluie…

Les Trois Coups. — Pour l’instant, vous vous produisez surtout dans la région parisienne, vous n’aimez pas la province ?
Margeaux Lampley. — J’ai joué récemment à Annecy et à Chambéry. Quel accueil ! J’ai adoré. Les gens qui viennent écouter sont très attentifs et enthousiastes. C’est sûr que je vais essayer de jouer plus souvent en province.

Les Trois Coups. — Merci à vous, Margeaux Lampley, de vous être prêtée de bonne grâce à cet entretien. Nous laissons désormais les lecteurs desTrois Coups savourer votre dernier album, Lluvia.
Margeaux Lampley. — J’espère que ça va leur plaire ! Et c’est moi qui vous remercie ! ¶

Propos recueillis par
Jean-François Picaut
Les Trois Coups
www.lestroiscoups.com


Lluvia, de Margeaux Lampley
Un album Fuchsia jazz, distribué par Codaex
Avec : Margeaux Lampley, Olivier Hutman, Olivier Louvel, David Sauzay, Blaise Chevallier, Michel Rosciglione, Thierry Chauvet et Olivier Robin
Margeaux Lampley sera en concert :
– au Sunside, París, le 24 janvier 2012
– au Café universel, París, le 28 janvier 2012 et le 10 mars 2012
– à Jazz’Ivry, le 24 février 2012
– à Jazz aux Esselières, Villejuif, le 29 mars 2012

piano/voix etc
A voir : une vidéo d’annonce du beau disque à paraître de la chanteuse Margeaux Lampley : RAIN et dont le pianiste Olivier Hutman prend en charge la direction artistique, les arrangements et de la réalisation de l’album
Née à New-York Margeaux Lampley à grandi en Californie, bercée dans son enfance par le Gospel, jazz y el soul. Après avoir obtenu un diplôme de droit à l’Université de Columbia de New-York elle débute une carrière comme avocate d’affaire internationale entre Paris et New-York. Elle décide de tout arrêter pour se consacrer à la musique, intègre à Paris le CIM puis le Studio des Variétés.
Très vite, elle est invitée à collaborer comme chanteuse-auteur-compositeur par des groupes français aussi variés que les Marathonians (« Come on boy, come on girl », signé chez Warner et utilisé pour une campagne publicitaire mondiale Peugeot), Marc Collin (producteur Nouvelle Vague), Bang Bang, Funkaroma, antes de formar la banda lanzó dos sencillos y SODEX, más tarde se convirtieron en éxitos del club. Son titre « Move me » a été repris sur des compilations en France et dans le monde entier, ainsi que dans la BO du film « De battre mon cœur s’est arrêté ». Margeaux Lampley s’oriente naturellement vers le Jazz. Elle se produit régulièrement sur la scène parisienne Sunset-Sunside Jazz Club, Petit Journal Montparnasse et dans les festivals comme Enghien-les-Bains Jazz Festival. Está rodeado de talentosos músicos como el pianista Olivier Hutman, Alain Jean-Marie y Manuel Rocheman, el bajo y Michel Chevallier Blaise Rosciglione, tambores y Robin Olivier Thierry Chauvet, David Sauzay saxofonista y guitarrista Olivier Louvel. En 2008, elle propose un premier album Love for Sale, qui revisite les grands classiques de jazz. Pour son nouvel album Rain, Margeaux nous livre 9 compositions originales et trois reprises oscillant entre jazz, pop, soul et musique latine. Le pianiste Olivier Hutman, qui a déjà réalisé des albums pour les chanteuses Anne Ducros, Stephy Haïk, Clotilde Rullaud et Denise King, prend en charge la direction artistique, les arrangements et de la réalisation de l’album. Avec ce deuxième opus Margeaux Lampley nous invite à un voyage à la croisée des cultures.
Vous pouvez dès à présent pré-commander ce disque en cliquant sur l’image ci-dessus et si vous habitez Paris sachez qu’elle sera en concert au Sunside le 24/01/2012 et Café Universel 28/01/2012
A voir donc cette vidéo et une autre en concertqui vous permettra de mesurer que bien qu’il soit question de pluie c’est un très beau disque !

CULTURE JAZZ (www.culturejazz.fr)

Chanteuses…enchanteuses. « Et si on chantait en ces temps qu’on dit moroses ? Ou plutôt si on écoutait chanter des musiciennes qui utilisent leur voix comme mode d’expression de leur sensibilité artistique ?  Entre les grandes divas du jazz (qui donnèrent ou donnent encore un scintillement incomparable au répertoire) et le pop-stars, il y a tout un espace dans lequel les chanteuses d’aujourd’hui cherchent à se frayer un chemin, leur chemin pour être entendues ou mieux… écoutées. En ce début d’année 2012, paraissent plusieurs disques qui mettent en avant des voix féminines déjà bien connues (LaVelle…), en passe de l’être (Susi Hyldgaard) ou à découvrir.

Susi HYLDGAARD : « Dansk »

Margeaux LAMPLEY : « Rain »

LAVELLE : « Special »

Sarah LENKA : « Hush »

Laura LITTARDI: « Inner dance »(OUI on aime !)

Noëmi WAYSFELD & BLIK : « Kalyma »

Eda ZARI : « Toka Incognita »

« Pourquoi la pluie (Lluvia) ? La pluie stimule ma créativité. Je me blottis dans mons studioJe chante, je compose, je rêveCet album est le résultat de nombreux jours de pluie« . C’est ainsi que Margeaux Lampley, chanteuse new-yorkaise ex-avocate d’affaire internationale présente son second album, après Love for sale paru en 2008.
Il a dû effectivement beaucoup pleuvoir pour lui permettre de composer 9 des 12 titres de ce disque dans lequel elle a réservé une petite place à des bijoux composés par Jacques Brel (La chanson des vieux amants), Bob Dorough (Devil May Care) et Mrs Rodgers & Corazón (My Romance).
Entourée d’une solide équipe de jazzmen tous-terrains (Olivier HutmanOlivier LouvelDavid Sauzay et deux rythmiques qui alternent impeccablement), cette chanteuse aujourd’hui parisienne fait briller le soleil dans la grisaille en naviguant entre jazz, pop, soul et musique latine.
Ce désir d’éclectisme, certes compréhensible (un CD sert aussi à se faire remarquer des programmateurs), ne permet pas à ce disque de mettre en valeur la réelle personnalité de la chanteuse. Cependant, comme souvent, on ne l’appréciera que plus justement si on a l’occasion d’écouter en concert cette équipe talentueuse qui joue avec générosité. –   Thierry Giard

PIANO BLEU (www.pianobleu.com)

« …bien qu’il soit question de pluie c’est un très beau disque ! »

TOP MÚSICA-AUDIO

Escrito por Michel Bedin | 06 De febrero 2011
Publicado en TopAudio - Música

Margeaux cantante Lampley es también una cantante de jazz. Ella era conocida por su "Move Me", (música pop) la película "De latir mi corazón se detuvo", Aquí está un trío de jazz clásico, en l’occurrence Roman Molist (piano), Nicolas Grammosenis (bajo) Villefranque y Jerome a la batería.

Ella eligió un directorio en el Great American Songbook (Rodgers & Corazón, Cole Porter, Johnny Mercer) así, mientras ella estaba con nosotros, dos victorias jazz francés, Les Feuilles Mortes fuego-Prévert y Kosma los javaneses del amado Sergio. Además de dos composiciones, sólo para demostrar que no canta sólo. Un clásico del jazz en forma, retirados y la carretera que lleva. Y los asistentes que prestan. Nos gustaría saber qué tipo de jazz en la radio con más frecuencia, incluso en la televisión, pero no sueño, primero debe pasar por el guante de las Grandes Ligas.

Margeaux Lampley : momento de gracia en el Bel Ami

En 3 De diciembre 2010

« Ayer por la tarde, Margeaux Lampley ha encantado a la audiencia durante su actuación de toda gracia y dulzura en el Hotel Bel Ami. El cantante de jazz estadounidense Ella Fitzgerald influenciado por, Sarah Vaughan, Dinah Washington y otros, tiene la misma clase que las voces de jazz. Si te gustó esta tarde, Conoce a ella en su más reciente álbum "Amor en venta".;»   Hotel Bel Ami

TODO SOBRE JAZZ.COM


El enlace siguiente artículo: allaboutjazz.com.

Figaroscope "Desde la voz de un americano que debemos descubrir. Honorarios!»

Billetreduc.com "Concierto Mágico en un encantador e íntimo – voz excelente, Músicos de la prima – Espero que el próximo concierto!»

http:/ / Www.sortiz.com

"Cada temporada trae nuevos artistas, una más prometedora que la otra, procedentes de inundación de ritmo como su estilo de contenedores de las tiendas. En este caso,, cómo hacer una opción interesante y que descubre la voluntad y por supuesto disfrutar de la nueva estrella, Diva o mañana ? Difícil de contestar así, pero si se inclina el oído en el primer álbum Margeaux Lampley, una cantante, mecido por la música gospel, jazz y soul, que encuentre uno que, sin duda,, esperemos que en un futuro próximo, excitar y educar a los oyentes, en particular el jazz, en todo el mundo.
Usted debe saber que esta joven, amigo de la familia de Barack Obama, por escrito, componer y tocar algunas canciones que aparecen aquí (Sin embargo la tendencia exóticas en el bossa nova estado de ánimo, y el piano omnipresente balanceándose Buildin'walls). Para el resto, ella canta con su voz poderosa esencialmente veces, pocas normas amplio y bien conocidos y otros tubos sin tiempo (comisión de Amor a la venta - que da nombre a este disco - y el registro ¿Qué es esta cosa llamada amor ? con su solo de batería de Cole Porter ; el salto Lady Is A Tramp y My Funny Valentine famoso Richard Rogers en una versión revisada y corregida ; sin olvidar el famoso Hojas de otoño Kosma y Jacques Prévert medio Inglés y la otra mitad en francés en un tempo rápido, y el inevitable Serge Gainsbourg Java, mientras usa un virtuoso del piano y aterciopelada, breve, 2 hits inseparable de la cultura musical francesa).
En efecto, Margeaux fue descubierto en Francia hay poco tiempo (una de sus canciones, Move me, es en la banda sonora de la película De latir mi corazón se detuvo), y es casi natural, o evidentes, echa un vistazo a este álbum "Homenaje" títulos similares, todos tan variados, íntima y espontánea de unos a otros, alternativamente staccato y fieltro, Pegadiza y envolvente, en una palabra, impresionante y cautivadora, especialmente cuando se trata de defender finura y profundidad en un directorio como éste. En verdad, no hay nada mejor que este estilo de la torta en honor a nuestro hermoso país, cuando los muchos artistas, en busca de un nuevo "refugio seguro" musical, en busca de nuevos sonidos, como nuevas ideas ! Más razón para aplaudir el paso el jueves, 3 De septiembre a las 20h30 Petit Diario Montparnasse en París .... "
C. LB

PURO JAZZ DE RADIO, NUEVA YORK

Puro Jazz Radio con Rich Keith « Nueva York esta noche » 20:00-23:00 CEST MF:  « Una de las cosas realmente gratificante de estar en la radio es ser capaz de exponer a los nuevos talentos y el nuevo material que es realmente digno de ser escuchado. Una gran cantidad de material es presentado, pero tan poco, especialmente cuando se refiere a cantantes, realmente tiene « que ».« nuevo álbum Margeaux Lampley de « Love for sale » ha « que » y es digno de ser escuchado. Margeaux voz es encantadora y su fraseo es interesante en todo el álbum. El trío multa respaldo darle este álbum de estudio de un club nocturno se sienten.  « Me gustan especialmente dos selecciones « Vamos a la Luna » y « Hojas de otoño ». Estas canciones, normalmente se realiza en el tempo de abajo, se hacen « hasta » aquí. Eso puede ser una cosa peligrosa para engañar a (Has oído hablar del término « Lizard Lounge »?). Margeaux, y su grupo, están a la altura y ofrecer dos versiones nueva y refrescante de estas castañas.« En Radio Jazz puro, transmisión al mundo todos los días, estamos felices de tener esta « Americano en París » en nuestra lista de temas.;»

Le Jazz Affair con Sal Calfa. "Un cantante fabulosa ..."

EL BUZZ URBANO

www.TheUrbanBuzz.com Real Papas a la francesa. Margeaux Lampley, nació en Nueva York, se crió en California y, después de practicar la ley en los EE.UU.., comenzando su segundo (artista) la vida por trasladarse a París, donde ha estudiado y realizado para el jazz de los últimos años. Lampley grabó su álbum debut Love for sale como testimonio de su amor por standards de jazz cantado por los gustos de Ella Fitzgerald, Dinah Washington y Billie Holiday. Lampley Margeaux de CD Love for sale está disponible en www.Amazon.com. ¿Hay un mayor aprecio por la música de verdad fuera de los EE.UU.? Felicitamos Margeaux para perseguir su sueño y encontrar en París!

Copyright © 2010 margeauxlampley.com . Todos los derechos reservados. |Partenaire: -->